Le pod : qu’est-ce que c’est ?

A l’origine, l’e-cig ou vapoteuse ou encore cigarette électronique ou vapoteuse était de petite taille. Mais au fil du temps, la fabrication de ce type de dispositif a évolué et les fabricants ont conçu des modèles très variés qui ont du volume. Et comme la mode est en réalité une rénovation des anciens modèles, les e-cigs reviennent aux fondamentaux. Les nouveaux modèles s’affinent et redeviennent de plus en plus discrets. La nouvelle génération de vapoteuse s’appelle désormais les Pods. Zoom sur ces cigarettes électroniques novatrices.

Un pod, c’est quoi exactement ?

Aussi appelé, kit pod ou encore mod pod, le pod est une vapoteuse de taille réduite. Ce dispositif permet de vapoter de la même manière qu’une cigarette électronique classique. Il s’agit en quelque sorte d’une cigarette électronique de poche.

Le principe de fonctionnement des pods est le même que les cigarettes électroniques habituelles. Ils ont également les mêmes constituants dont la batterie, une cartouche et une résistance. La batterie est toujours intégrée. Elle peut être rechargée grâce à un port USB dédié à l’effet.

Pour trouver le meilleur pod 2023, le mieux est de faire une récapitulation des meilleurs modèles 2022 et faire une comparaison.

Les spécificités d’un pod

Outre sa petite taille, le pod dispose également d’autres particularités. Il a une cartouche intégrée. A l’inverse d’un kit classique où le vapoteur peut intervertir le clearomiseur, cette opération est tout simplement impossible avec un pod. L’usager ne peut se servir que de la cartouche qui est propre au modèle. C’est dans son intérieur que se trouve la résistance.

Les pods d’autrefois fonctionnaient avec des résistances supérieures à 1 ohm. Ils n’avaient pas besoin de puissance importante. Les usagers pouvaient vapoter des liquides aux sels de nicotine sans souci avec cette valeur. Ils ont alors pu éviter une consommation excessive de liquide et surtout jouir d’une grande autonomie. Mais au fil du temps, les besoins des vapoteurs se sont développés. Ils sont nombreux à chercher une vapeur plus dense. Les valeurs des résistances présentes dans la cartouche des pods ont alors baissé et désormais, il est possible de trouver des modèles de pods fonctionnant avec des coils d’une valeur de 0.5 ohm.

Le système d’airflow est également un autre point qui définit un pod. Il y a des modèles qui en disposent en version réglable et d’autres non. Il ne faut pas oublier que l’objectif de l’usage d’un pod est non pas de produire de vapeur mais plutôt d’avoir le ressenti en gorge appelé « hit ». La satisfaction de l’usager passe aussi par l’obtention d’un maximum de saveurs…. Il est donc indispensable de bien voir le type d’airflow. Celui-ci définit le hit et l’émanation des saveurs. Plusieurs fabricants de pods ont mis au point des airflows très bien conçus et permettant de vivre une expérience vraiment optimale. En même temps, le liquide dispose d’un fort taux de nicotine. Pour en jouir, le vapoteur doit tirer délicatement mais sur une durée plus longue. Il faut noter qu’avec les pods dotés d’un airflow réglable, l’usager peut passer d’une vape très serrée à une vape un peu plus aérienne.

Ce qu’il faut savoir

Quel que soit la version de pod utilisé et bien qu’un réglage soit possible, l’usage de ce type de cigarette électronique de petite taille reste toutefois un peu différent de celui d’un clearomiseur classique. L’idéal est donc de bien réfléchir avant l’achat pour savoir quel dispositif correspond aux attentes et aux besoins.

Habituellement, le pod est utilisé par les petits e-fumeurs ou les e-fumeurs moyens. Les gros fumeurs choisissent les clearo classiques. C’est aussi un type d’e-cig qui conviennent aux besoins des personnes qui voyagent souvent ou encore celles qui doivent assister à un évènement leur exigeant le port d’une e-cig plutôt discret et peu encombrant.

 Lisez par la suite, comment savoir si vous avez besoin d’un endodontiste à valais?